Interview exclusive ! - Klaus Beetz

Interview exclusive ! - Klaus Beetz

Andrew Falconer, responsable de la performance chez EU Automation s'entretient avec Klaus Beetz, PDG d'EIT Manufacturing.

Cet institut européen collabore avec les universités, les petites entreprises et les grands groupes pour accompagner l'innovation dans l'Union européenne et faire du continent un leader de l'industrie manufacturière. 

AUTOMATED : Pouvez-vous me présenter brièvement EIT Manufacturing et ses objectifs ?

EIT Manufacturing est l'une des structures dédiées à la connaissance et à l'innovation (Knowledge and Innovation Communities, KIC) rattachées à l'Institut européen pour l’innovation et les technologies (EIT). Cet institut a été créé en 2008 pour renforcer les capacités d'innovation en Europe dans le cadre d'Horizon 2020, le programme-cadre de l'UE consacré à la recherche et l'innovation. 

Cet institut a créé EIT Manufacturing en 2018 pour accompagner l'innovation et l'entrepreneuriat dans l'industrie manufacturière. Jusqu'à 30 % du PIB européen dépend toujours directement de la fabrication et, actuellement, plus de 2 millions d'entreprises sont actives dans ce secteur. Plus de 90 % de ces entreprises sont des PME. 

Notre objectif est de leur apporter notre soutien en créant un réseau de fabricants, comprenant des start-ups, de grandes entreprises, des universités et des centres de recherche afin d'apporter une valeur ajoutée unique aux produits, procédés et services. 

La plupart des entreprises investissent aujourd'hui dans de nouveaux procédés et technologies qui les aideront dans leur transition vers l'économie numérique, l'économie circulaire et la décarbonisation de l'industrie. Nous mettons en place le réseau EIT Manufacturing pour donner aux entreprises européennes des opportunités de former leur main-d'œuvre et de mettre à jour leurs compétences pour intégrer ces technologies de pointe dans leurs installations pendant cette migration.

AUTOMATED : Comment collaborez-vous avec les fabricants pour atteindre ces objectifs ?

Nous disposons actuellement d'environ 50 partenaires, notamment des universités et des entreprises manufacturières dans différents secteurs, comme l'automobile, l'aéronautique, la robotique et les biens de grande consommation. Notre collaboration avec tous ces différents secteurs nous donne une perspective unique sur l'industrie et nous permet de trouver des méthodes vraiment innovantes pour améliorer l'efficacité dans le secteur de la fabrication.

À l'avenir, nous prévoyons d'augmenter le nombre de nos partenaires et d'intégrer des PME et des start-ups comme partenaires actifs, afin qu'elles participent à une base de projets sans avoir à devenir membres de l'association EIT Manufacturing. Nous cherchons également à soutenir des écosystèmes locaux dans les États membres de l'UE pour mettre en place des pôles d'innovation. Par exemple, nous souhaitons établir des partenariats avec des laboratoires d'usine et des incubateurs de start-ups pour enrichir leurs services actuels et leur permettre de mieux comprendre et développer des technologies avancées pour leurs propres installations et applications. 

AUTOMATED : À quels défis vos membres sont-ils généralement confrontés et comment les aidez-vous à les surmonter ?

Chaque jour, des technologies plus innovantes sont mises au point pour aider les fabricants à numériser leurs processus. Cependant, la façon dont les entreprises peuvent intégrer ces technologies dans leurs usines et les utiliser dans leur production quotidienne n'est pas toujours très claire. 

Lorsqu'elle souhaite mettre en place les technologies de l'Industrie 4.0, une entreprise doit se poser des questions :

  • Comment la technologie peut-elle améliorer mon produit ? Comment enrichir mon produit avec des fonctionnalités numériques ?
  • Comment rendre ma production plus efficace et plus flexible ?
  • Comment créer de nouveaux services intelligents avec les données collectées par cette technologie numérique ? 

Après avoir répondu à ces questions, nos membres peuvent également consulter les pôles d'innovation pour mieux comprendre la technologie et voir comment l'intégrer dans leur système actuel.

AUTOMATED : À votre avis, quelle est la plus grande innovation technologique des 10 dernières années ?

L'industrie manufacturière doit constamment innover si elle veut survivre sur un marché qui évolue sans cesse. De nombreuses technologies ont ainsi vu le jour au cours de la dernière décennie. À mon avis, ce sont la modélisation et la simulation mathématiques, ou jumelage numérique, qui ont fait la plus grande différence dans l'industrie.

Cette technologie a contribué à combler le fossé entre le monde physique et le monde numérique, en permettant aux fabricants d'optimiser la production et d'améliorer l'efficacité et la qualité. La modélisation mathématique nous permet aujourd'hui de calculer avec précision les flux d'air ou de liquides, les transferts de chaleur ou les mouvements des pièces mécaniques. Nous pouvons également prévoir précisément les processus le long de la chaîne de montage. Les jumeaux numériques aident également les entreprises à tester et retester les nouveaux processus innovants pour les perfectionner.

AUTOMATED : Selon vous, quels changements la technologie va-t-elle induire dans le domaine de l'industrie manufacturière dans les années à venir ?

L'automatisation permet déjà aux fabricants de développer des lignes de production plus flexibles et d'optimiser leur processus pour réduire la production de déchets et la consommation d'énergie et améliorer la précision. L'industrie automobile, en particulier, a montré comment l'automatisation pouvait permettre de créer une chaîne de montage flexible pour produire des volumes élevés de différents produits sur la même chaîne et comment mettre en place la personnalisation de masse à grande échelle. 

De plus en plus d'entreprises atteignant les objectifs mondiaux de réduction des émissions, nous pouvons nous attendre à voir une fabrication plus propre. Les usines vont commencer à éliminer les déchets et le bruit, mais également à créer des lignes de production plus propres en utilisant moins de matériels et des infrastructures plus petites. Dans les années à venir, nous pourrions construire des usines en centre-ville pour accompagner la croissance de l'industrie et produire plus de biens pour répondre à la demande.

AUTOMATED : Une question amusante pour finir, qui est votre héros technologique ?

J'admire le travail de John Harrison, un horloger écossais autodidacte qui a contribué à résoudre la question la plus importante de son époque : le calcul exact de la longitude.

Harrison a vécu à une époque où les échanges commerciaux et la navigation se développaient rapidement et où les pays dépendaient de la mer pour acheminer les marchandises. Cependant, l'incapacité à calculer la longitude entraînait de nombreux naufrages. Harrison a inventé le chronomètre de marine qui détermine précisément la longitude en conservant le temps dans un référentiel, améliorant ainsi la sécurité des traversées maritimes de longues distances et révolutionnant la navigation. 

Pour moi, Harrison est l'un des inventeurs dont le travail constitue le point de départ des temps modernes dans la fabrication. C'était un artisan de génie et un vrai pionnier qui a également su transformer ses compétences en une entreprise à succès.

Magazine

Plus de lecture

Retour en haut de la page
Retour en haut de la page
Fermer
Inscrivez-vous à notre liste de diffusionRecevez des mises à jour régulières

Rejoignez plus de 250 000 autres personnes et inscrivez-vous dès aujourd'hui à notre liste de diffusion.

Souscrire
[{ "site.code": "fr", "general.cookie_message": "Nous utilisons des cookies pour garantir le bon fonctionnement et la sécurité de notre site web. En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous nous permettez de vous offrir la meilleure expérience possible.", "general.cookie_privacy": "EU Automation utilise des cookies", "general.cookie_policy": "Politique en matière de cookies", "general.cookie_dismiss": "Accepter tous les cookies" }]