Interview

1 min de lecture

Sándor Kolumbán
La société a été fondée uniquement dans le but de développer un produit unique, qui utilise la RA pour présenter des robots industriels aux clients. Le produit s'appelle ARBIRA, qui est un acronyme pour Augmented Reality-Based Interactive Robot Assistant (assistant de robot interactif basé sur la réalité augmentée).
Sándor KolumbánExliteron

Pourriez-vous me présenter la société Exliteron et la manière dont elle a été créée ?

Kolumbán... J'ai suivi une formation en informatique et en mathématiques appliquées, j'ai donc toujours été proche des sujets liés à la technologie et à la recherche. Je développe des solutions logicielles depuis la deuxième année d'université. Ainsi, au moment où j'ai terminé mon doctorat, j'avais une bonne quinzaine d'années d'expérience en tant que développeur de logiciels. Vers 2017, il m'est apparu clairement que je devais cesser de développer des solutions pour les entreprises et créer les miennes.

Au fil de mon expérience, j'ai remarqué que la réalité augmentée était en plein essor et qu'elle était très différente des technologies habituellement utilisées dans la conception de produits dans l'ensemble du secteur de l'automatisation. Elle requiert des compétences différentes et suit un processus complètement différent des processus habituels. Je me suis donc dit que jouer sur les capacités de la RA serait très utile et rentable. C'est dans cet esprit que j’ai soumis une proposition et obtenu une subvention de l’UE pour créer une start-up et c’est ainsi qu’Exliteron est née. La société a été fondée uniquement dans le but de développer un produit unique, qui utilise la RA pour présenter des robots industriels aux clients. Le produit s'appelle ARBIRA, qui est un acronyme pour Augmented Reality-Based Interactive Robot Assistant (assistant de robot interactif basé sur la réalité augmentée). Notre équipe expérimentée de trois ingénieurs logiciels travaille actuellement à son développement et le présente aux clients pour asseoir la réputation de l'entreprise.

En savoir plus sur ARBIRA.

Kolumbán... ARBIRA est une plateforme de présentation basée sur la réalité augmentée et offre de multiples services. Traditionnellement, si vous souhaitez vendre une solution d'automatisation, vous devez faire appel à des ingénieurs pour la concevoir, généralement dans un environnement simulé par ordinateur, puis la présenter au client. À ce stade, vous pouvez générer des PDF, des vidéos de simulation et des graphiques, mais rien de tout cela n'est concret. Chez Exliteron, nous allons encore plus loin en prenant ces simulations numériques et en les transposant dans l'usine pour laquelle elles ont été prévues. Nous utilisons l'image de la caméra en direct de l'environnement du sol à l'emplacement de la nouvelle machine et nous la fusionnons avec l'image augmentée du produit.

Si vous construisez quelque chose de complètement nouveau, cela n'apporte pas beaucoup de valeur ajoutée, car tout est conforme au plan. En revanche, si vous cherchez à automatiser un processus existant, il est important de voir comment cette nouvelle automatisation va interagir avec l'équipement existant. L'utilisation de la RA à cette fin offre deux principaux avantages. Actuellement, dans la phase de préparation, lorsque vous modélisez numériquement le nouveau processus, vous devez également modéliser tout ce qui se passe dans l'usine. Cette étape peut être fastidieuse, surtout si vous avez un processus complexe et si vous ne devez automatiser qu'une petite partie. Dans ce cas, il est beaucoup plus facile de ne modéliser que la pièce que vous souhaitez ajouter et de la projeter dans l'usine à l'aide de la RA. Cela permet de réduire considérablement les coûts de préparation et aussi de gagner du temps.

Deuxièmement, une solution comme ARBIRA peut contribuer à stimuler les ventes. Nous travaillons actuellement avec une société roumaine qui produit de petites cellules robotisées qu'elle distribue dans toute l'Europe. Au lieu d'avoir à transporter une cellule dans chacune des usines de leurs clients pour montrer comment les cellules fonctionnent à côté de leurs machines CNC, il suffit à leurs agents sur le terrain d'utiliser des tablettes équipées de notre logiciel ARBIRA. Il est beaucoup plus facile de donner sept tablettes à sept agents que de transporter des machines coûteuses à travers l'Europe.

L'idée est qu'en général, un processus de sélection minutieux permet de déterminer les vrais clients potentiels et d'y transporter les machines. Grâce à notre application, ce processus de sélection peut être repoussé à un stade ultérieur et de nombreux clients potentiels peuvent visualiser ce qu'ils peuvent obtenir.

Quelle est la principale innovation que vous apportez au marché ?

Kolumbán... Le domaine de la RA est particulier dans le sens où elle permet aux petites entreprises d'accéder beaucoup plus facilement à des solutions innovantes. Néanmoins, l'utilisation de ces technologies est très compliquée, car les processus de développement sont lourds et il faut des connaissances et une expertise en mathématiques pour les déployer. De nombreuses entreprises d'automatisation n'ont tout simplement pas le temps ni les ressources nécessaires pour les mettre en œuvre. Un fournisseur externe est plus à même de le faire pour elles.

En outre, quelqu'un comme moi, avec une expérience différente de l'automatisation, peut aider les entreprises à voir des opportunités qui n'étaient pas visibles auparavant. Présenter notre solution et montrer comment elle peut optimiser le flux de travail, améliorer l'efficacité de la conception et stimuler les ventes surprend souvent même les PDG les plus performants et les plus techniques. Bien que nous disposions déjà de certaines applications dotées de la RA, comme Pokémon Go, depuis quatre ou cinq ans ou plus, de nombreux secteurs méconnaissent encore toute la portée de cette technologie.

Je ne dirais pas ce que nous faisons est totalement innovant, mais cela apporte certainement quelque chose qui n'est pas encore présent dans l'automatisation, mais qui pourrait lui profiter énormément.

Quel est le plus grand défi que l'entreprise est parvenue à surmonter ?

Kolumbán... Il reste encore de nombreux défis à relever, mais le plus important à ce jour a été d'intégrer la chaîne d'approvisionnement de l'automatisation. En effet ce secteur n'est pas très connu et les gens n'entendent généralement pas parler des entreprises qui occupent la deuxième place dans la chaîne d'approvisionnement. Vous connaissez peut-être un grand constructeur automobile, mais vous n'avez probablement jamais entendu parler de l'entreprise qui fournit les petites pièces qui entrent dans la fabrication des véhicules, bien qu'il s'agisse d'une activité très rentable. Même si l'automatisation fait partie d'une économie très importante, elle n'est pas très visible.

Nous avons essayé de surmonter ce manque de visibilité en participant à des salons et en obtenant plus de publicité. En 2019, nous nous sommes rendus à un grand salon à Tokyo, ce qui a contribué à améliorer notre visibilité et nos contacts. Nous travaillons maintenant avec les entreprises pour obtenir plus de données sur l'utilisation de notre produit et sur l'intérêt qu'il représente pour elles.

Comment vos produits et services s'inscrivent-ils dans l'utilisation croissante de l'automatisation dans le secteur de la fabrication ?

Kolumbán... Il y a 10 ou 20 ans, l'automatisation était portée par de nouveaux projets et des processus complètement nouveaux étaient mis en place. À l'heure actuelle, le nombre de nouveaux projets de ce type a cessé de croître ou a atteint un plateau, en ce sens que nous avons suffisamment de grandes usines et qu'il y a peu de projet de construction en cours. Ces processus sont maintenant en cours de reconfiguration et de modification et il semble que l'automatisation évolue vers les petites entreprises. Par exemple, le soudage était une profession très courante il y a 15 ans, mais il est désormais presque impossible de trouver un soudeur professionnel qualifié. Pour une entreprise, la solution serait de disposer de quelques soudeurs expérimentés et de plusieurs robots capables de reproduire leur travail.

En raison de cette tendance, en tant qu'intégrateur d'automatisation, vous devez préparer davantage de projets et être plus efficace dans ce domaine. Cela signifie que vous devez développer votre conception et votre efficacité commerciale. C'est l'opportunité que nous avons saisie et nous nous sommes efforcés d'y trouver une solution. À l'avenir, je perçois que la RA sera utilisée pour vérifier et corriger les programmes générés automatiquement, pas seulement pour compléter le travail de conception.

Plus d'interviews

Retour en haut de la page
Retour en haut de la page
Fermer
Inscrivez-vous à notre liste de diffusionRecevez des mises à jour régulières

Rejoignez plus de 250 000 autres personnes et inscrivez-vous dès aujourd'hui à notre liste de diffusion.

Souscrire
[{ "site.code": "fr", "general.cookie_message": "Nous utilisons des cookies pour garantir le bon fonctionnement et la sécurité de notre site web. En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous nous permettez de vous offrir la meilleure expérience possible.", "general.cookie_privacy": "EU Automation utilise des cookies", "general.cookie_policy": "Politique en matière de cookies", "general.cookie_dismiss": "Accepter tous les cookies" }]