la-technologie

avril 13, 2022

5 min de lecture

Moderniser vos processus grâce à une numérisation innovante.
Moderniser vos processus grâce à une numérisation innovante.

Comment les petits fabricants peuvent mettre en œuvre les technologies numériques

L'Industrie 4.0, ou la quatrième révolution industrielle, est connue pour ses efforts en faveur de plus d'applications d'automatisation et de technologie numérique. Des rapports du gouvernement britannique de 2017 montrant que le développement de la numérisation pourrait apporter 455 milliards de livres à l'économie britannique, il n'est pas surprenant que les entreprises essaient de mettre en œuvre ces changements. Cependant, en raison du coût initial élevé de la création d'une usine intelligente, de nombreux petits fabricants ne parviennent pas à suivre le rythme de leurs homologues plus grands.

La numérisation industrielle offre d'énormes avantages aux fabricants : non seulement elle peut augmenter les bénéfices au sein d'une entreprise, mais elle pourrait également améliorer la productivité de 25 %. Cependant, le coût, le risque, la complexité et le manque de compétences numériques applicables font qu'il est difficile pour les petits fabricants de mettre en œuvre ce changement révolutionnaire. Alors, comment les petites entreprises manufacturières peuvent-elles suivre la concurrence ?

Alors que de nombreuses entreprises ressentent la pression de la pandémie de COVID-19 et l'instabilité économique qui en résulte depuis deux ans, il est devenu évident que celles qui peuvent s'adapter et réagir rapidement aux changements sont celles qui disposent d'outils et de processus qui peuvent s'adapter au changement, et les outils numériques offrent cette flexibilité.

Il existe de nombreux conseils sur la manière dont les petits fabricants peuvent surmonter ces obstacles, à savoir commencer modestement et se concentrer sur les petits changements que l'entreprise peut apporter, au lieu de projets de grande envergure, coûteux et fastidieux qui peuvent nécessiter des années avant d'être rentables. Par exemple, les entreprises peuvent acheter des cobots à faible coût tels que le bras robotisé six axes d'Automata pour 5 000 £, ou elles peuvent installer des capteurs sur les équipements existants pour réduire leurs dépenses. La mise en œuvre de nombreux petits changements numériques peut avoir l'impact d'un grand changement sans les défis supplémentaires associés aux projets de plus grande envergure, tels que les problèmes d'intégration, la formation accrue et la maintenance supplémentaire.

Les entreprises peuvent également réduire les défis de la numérisation en responsabilisant leurs employés. L'ancien style de gestion par commande et contrôle est obsolète, au lieu de cela, les entreprises prospères utilisent des approches hybrides descendantes et ascendantes. Cela signifie qu'au lieu de remonter la chaîne de commande pour résoudre les problèmes, les employeurs donnent aux individus les plus proches du problème en question les moyens de créer une solution et de réfléchir à de nouvelles idées qui s'alignent sur une mission globale établie par la direction exécutive. Cela peut permettre de renforcer le moral, stimuler la productivité et réduire la pression exercée sur les responsables.

La solution la plus économique possible

Ces conseils ne sont pas la seule façon de mettre en œuvre la numérisation pour les fabricants. Le professeur Duncan McFarlane, de l'université de Cambridge, a créé un programme à l'Institute for Manufacturing de Cambridge, visant à éduquer les petites entreprises sur les technologies numériques destinées à la fabrication. M. McFarlane a intitulé ce programme « Digital Manufacturing on a Shoestring » (la fabrication numérique la plus économique possible). 

Cette fabrication numérique la plus économique possible est considérée comme une approche à faible risque et à faible coût des solutions numériques. Pour créer ce programme, l'équipe de M. McFarlane a examiné et classé des technologies à faible coût qu'elle a ensuite réparties en un ensemble de 59 domaines de solutions numériques pouvant être réutilisées, adaptées et combinées. 

Certaines des solutions de ce programme incluent des micro-ordinateurs grand public, comme le Raspberry Pi, et des capteurs à faible coût. Ces alternatives à faible coût peuvent être placées dans un boîtier industriel, les protégeant ainsi de l'environnement d'usine de manière moins coûteuse. En utilisant ce programme, 14 partenaires de l'industrie ont lancé ou finalisé avec succès un pilote avec une solution Shoestring (la plus économique possible), les retours étant extrêmement positifs. 

Bien que la numérisation industrielle puisse être difficile à mettre en œuvre pour les petites entreprises, elle n'est pas impossible. Avec des conseils utiles et les alternatives à faible coût disponibles, il est temps que toutes les entreprises manufacturières passent à l'Industrie 4.0.

Pour vous tenir informé(e) des dernières actualités ayant un impact sur l'industrie manufacturière, consultez le Centre de connaissances d'EU Automation.

Articles pertinents

Retour en haut de la page
Retour en haut de la page
Fermer
Inscrivez-vous à notre liste de diffusionRecevez des mises à jour régulières

Rejoignez plus de 250 000 autres personnes et inscrivez-vous dès aujourd'hui à notre liste de diffusion.

Souscrire
[{ "site.code": "fr", "general.cookie_message": "Nous utilisons des cookies pour garantir le bon fonctionnement et la sécurité de notre site web. En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous nous permettez de vous offrir la meilleure expérience possible.", "general.cookie_privacy": "EU Automation utilise des cookies", "general.cookie_policy": "Politique en matière de cookies", "general.cookie_dismiss": "Accepter tous les cookies" }]