Passer vers le contenu

La fabrication additive - la réponse à l'obsolescence ?

La fabrication additive (FA) est une technologie permettant de produire des composants grâce à diverses techniques d'impression 3D. Le matériau du composant se présente d'abord sous forme de poudre, qui est fondue par un laser et déposée couche après couche pour créer la forme désirée, en ajoutant de la matière au lieu de la retirer comme dans la fabrication soustractive traditionnelle. Grâce à cette méthode, il est possible d'imprimer en 3D n'importe quelle pièce, de n'importe quelle forme, en utilisant une large gamme de matériaux, allant des alliages métalliques innovants aux plastiques, au béton et même au diamant.

Les ingénieurs en matériaux explorent actuellement le potentiel de la FA pour gérer certains aspects de l'obsolescence et pour déterminer s'il est possible d'imprimer simplement des pièces en 3D qui ne sont plus disponibles.  Par exemple, plusieurs autorités nationales, dont les gouvernements américain et suisse, ont déjà mis en place des programmes de recherche qui explorent les applications de cette technique de production innovante pour lutter contre l'obsolescence dans le domaine militaire.

Bien que beaucoup prédisent que la FA pourrait potentiellement résoudre le problème de l'approvisionnement en pièces de rechange obsolètes, certaines questions importantes d'ordre technique et administratif se posent encore, auxquelles cette technologie ne peut répondre.

Tout d'abord, les pièces nouvellement fabriquées peuvent être difficiles à mettre en œuvre dans des secteurs très réglementés, comme la défense ou l'industrie pharmaceutique, où l'identification des réglementations peut prendre des années. Il est notamment difficile de déterminer à quelles réglementations ces composants doivent se conformer pour s'assurer que leur utilisation dans ces domaines est sûre. Un autre problème susceptible de se poser : à l'heure actuelle, il n'existe aucune loi pour déterminer les droits de propriété intellectuelle des composants fabriqués de manière additive.

D'un point de vue strictement technique, le principal défaut de la FA est que même si cette technologie peut aider à gérer l'obsolescence des composants mécaniques, il n'est pas certain qu'elle puisse apporter une solution à d'autres types d'obsolescence, par exemple pour l'électronique. Ainsi, les solutions qui ne s'attaquent qu'à un seul aspect de l'obsolescence ne peuvent que partiellement contribuer à ce problème.  Les composants électroniques et mécaniques, les matériaux, les logiciels ainsi que les compétences peuvent tous être exposés à l'obsolescence.

mars 11, 2020

Si vous souhaitez savoir comment EU Automation peut vous aider à maintenir vos installations de fabrication dans un secteur en constante évolution, contactez aujourd'hui un membre de notre équipe.

+1 877-801-1020
[email protected]

Meilleurs fabricants

Retour en haut de la page
[{ "site.code": "ca-fr", "general.cookie_message": "Nous utilisons des cookies pour garantir le bon fonctionnement et la sécurité de notre site web. En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous nous permettez de vous offrir la meilleure expérience possible.", "general.cookie_privacy": "EU Automation utilise des cookies", "general.cookie_policy": "Politique en matière de cookies", "general.cookie_dismiss": "Accepter tous les cookies" }]