EU Automation
Le télétravail pourrait-il devenir la nouvelle norme ?

Le télétravail pourrait-il devenir la nouvelle norme ?

En 2015, une étude réalisée auprès des chefs d'entreprise par Virgin Media Business, prédisait que 60 % des employés travaillant en bureau pratiqueraient le télétravail d'ici 2022. Cette année, en raison de la crise mondiale, nous avons dépassé ce chiffre. La majorité des employés travaillant en bureau ont commencé à pratiquer le télétravail pour assurer la continuité de l'activité. Cette expérience actuelle du télétravail pourrait-elle signifier que nous continuions à aller au-delà de cette prévision ?

Dans cet article, Alex Darby, responsable des ressources humaines chez EU Automation, étudie comment les entreprises peuvent accueillir une nouvelle ère du travail. 

Les entreprises, notamment dans les secteurs de l'industrie, concentrent souvent leurs efforts sur la façon de rendre la production la plus efficace possible. En 2020, les responsables du monde entier ont dû rapidement s'adapter pour travailler à distance afin de maintenir la productivité au cours de cette crise mondiale. Certaines entreprises ont mis en place le télétravail pour la première fois et d'autres ont étendu leurs politiques de flexibilité existantes en matière de travail. Alors, quelles leçons pouvons-nous tirer de cette crise et comment pouvons-nous les appliquer à notre environnement de travail futur pour rendre le personnel aussi efficace que possible ?

Les déplacements pour se rendre au bureau pour un emploi à horaires fixes ne convient pas à tout le monde, car ils sont coûteux, stressants et prennent du temps. Aujourd'hui les employés sollicitent de plus en plus leurs employeurs pour développer la flexibilité, en arguant que moins de stress et moins de temps perdu auront un effet positif sur leur bien-être et leurs performances. Les employés peuvent choisir leurs horaires selon leur productivité personnelle, participer à des visioconférences efficaces à la place de longues réunions et trouver un meilleur équilibre entre leurs responsabilités professionnelles et personnelles. 

La mise en œuvre

La communication est essentielle en entreprise, alors lorsque la pandémie a poussé un grand nombre de personnes à travailler chez elles, les entreprises ont dû trouver un moyen de rester connectées. Les plateformes de visioconférence ont été plébiscitées. Zoom, par exemple, a vu son trafic quotidien bondir de 535 % et a annoncé 200 millions de participants aux réunions quotidiennement en mars 2020. De même, le nombre d'utilisateurs actifs de Teams, l'application de communication de Microsoft, est passé de 20 millions en novembre 2019 à 44 millions en mars 2020.

Le télétravail sur le long terme est plus facile à dire qu'à faire. Il s'agit bien plus que de choisir une bonne plateforme de visioconférence. Les entreprises doivent réfléchir à la manière dont leurs équipes peuvent accéder efficacement et en toute sécurité à des contenus à partir d'environnements multiples. Chaque entreprise aura une configuration différente. Par exemple, les employés peuvent utiliser des ordinateurs portables de la société ou des appareils personnels. Les employeurs doivent envisager le meilleur environnement pour leurs équipes. Par exemple, doivent-elles héberger un serveur auquel les employés accèdent en utilisant un VPN, stocker des données en utilisant un environnement cloud et accéder à du contenu sur des plateformes partagées telles que Google Drive ou Microsoft Teams ? 

Les bureaux deviendront-ils obsolètes ?

Avec un nombre croissant d'entreprises adoptant le télétravail et moins de personnes présentes au bureau en même temps, les employeurs peuvent être amenés à réduire le nombre de postes de travail et les espaces de bureau disponibles. Toutefois, les entreprises ne doivent pas supprimer complètement les espaces de travail privés. Le travail à distance peut améliorer la productivité, mais les employeurs doivent être conscients de l'importance d'un espace de travail en groupe.

L'intégration d'une culture d'entreprise et le développement de relations peuvent être difficiles à réaliser numériquement. Les entreprises doivent réfléchir à la manière dont elles peuvent adapter les espaces de travail pour maintenir ces relations essentielles et encourager la communication, la collaboration et l'engagement. Des espaces de rencontre plus grands, par exemple, peuvent permettre d'accueillir les réunions de l'entreprise, les sessions de formation et les événements où l'ensemble de l'équipe peut se retrouver. 

Des espaces flexibles peuvent prendre différentes formes, tels que des espaces selon l'activité pour que les employés choisissent où ils veulent travailler selon leurs tâches, des espaces de bureaux partagés ou des espaces de coworking que les entreprises peuvent partager.

« Les gens commencent à comprendre que nous devons disposer de différents types d'infrastructures, car nous ne faisons pas la même chose tout au long de la journée », explique Christhina Candido, docteure en génie civil à l'université de Sydney. « À certains moments de la journée, nous avons besoin d'aller dans un espace pour nous concentrer et à d'autres moments nous sommes plutôt contents de nous retrouver avec les collègues. Et il y a des moments où vous avez vraiment besoin d'avoir un moment pour vous-mêmes. » Les bureaux doivent trouver le juste milieu de ces besoins des employés.

Cela pourrait-il fonctionner pour une usine ?

Certaines tâches, notamment dans le domaine de la fabrication, nécessitent que les employés réalisent des tâches physiques à l'aide de machines qui ne peuvent pas quitter l'établissement. Le besoin en travailleurs humains implique également que l'industrie est moins préparée que les autres à adopter le travail flexible. 

Leesman, spécialiste en performance sur le lieu de travail, a publié une étude réalisée auprès de plus de 700 000 employés dans le monde, à propos de leur expérience du télétravail. Parmi les 52 240 employés interrogés travaillant dans les secteurs de la fabrication et de l'ingénierie, 53 % n'avait aucune expérience du télétravail. En comparaison, 52 % des employés dans d'autres entreprises avaient pratiqué régulièrement le télétravail ou du moins l'avait déjà expérimenté. La question se pose alors, l'industrie manufacturière peut-elle adopter cette nouvelle manière de travailler ?

Les technologies flexibles

Même si un employé d'usine ne peut réaliser toutes ses tâches par le biais d'un service de visioconférence, les responsables de site peuvent investir dans des technologies pour accroître la flexibilité. La réalité virtuelle (RV) par exemple, permet aux équipes de différents domaines d'activité, ou même de différents sites, de collaborer. Les fabricants pourraient utiliser la réalité virtuelle pour organiser des réunions, former les nouveaux employés à l'aide d'une machine et d'outils virtuels ou permettre à plusieurs équipes de collaborer sur un projets sur différents sites. 

Les appareils portables peuvent également améliorer la collaboration entre les employés d'usine et les cadres qui pourraient être en télétravail. Par exemple, les employés peuvent accéder à des données à partir d'appareils portés par des employés d'usine pour visualiser les opérations depuis chez eux et s'assurer que le personnel est productif et en toute sécurité. Les employés d'usine peuvent également utiliser des appareils portables et la réalité augmentée (RA) pour accéder immédiatement aux données en temps réel ou à des informations qui peuvent les aider à accomplir leurs tâches, telles que la maintenance des machines, avec précision et rapidité.

L'avenir sur le lieu de travail ne sera pas le même pour tous. Certaines fonctions nécessitent encore la présence des employés dans les usines ou d'autres installations. Toutefois, nous pensons que toutes les entreprises peuvent apprendre de ces quelques mois où le monde entier a travaillé depuis chez lui. Améliorer la flexibilité pourrait être la clé pour améliorer la productivité.

Magazine

Articles pertinents

[{ "site.code": "ca-fr", "general.cookie_message": "Ce site utilise des cookies pour vous assurer d'obtenir la meilleure expérience sur notre site.", "general.cookie_learnmore": "Plus d'informations", "general.cookie_dismiss": "Je l'ai!" }]