Europe : comment aborder l'Industrie 4.0

Europe : comment aborder l'Industrie 4.0

Depuis sa création, l'Industrie 4.0 constitue un objectif explicite pour les pays industriels à travers le monde. Chaque pays a ainsi mis en œuvre une politique de numérisation différente, en termes de financement, de conception et de mise en œuvre.

Pour devenir des leaders de l'Industrie 4.0, les gouvernements mettent en place des initiatives nationales pour accélérer le développement de leurs nations. Beaucoup de gouvernements européens ont fait de la numérisation l'une de leurs grandes priorités, investissant massivement dans des politiques visant à améliorer leur compétitivité sur le plan international, à perfectionner les compétences de leur main-d'œuvre et à accroître leur productivité. Des programmes comme Made in China 2025 et America Makes 2021, visent à accélérer l'innovation, aussi bien dans les grandes entreprises que dans les petites et moyennes entreprises (PME).

À travers l'Europe, les politiques nationales partagent des objectifs semblables, mais il existe d'importants contrastes dans la façon dont chaque gouvernement s'emploie à les atteindre. Outre les efforts de la Commission européenne, de nombreux pays d'Europe ont élaboré leur propre stratégie pour l'Industrie 4.0, afin de cibler des problèmes qui leur sont spécifiques. Par exemple, l'Italie a établi le Groupe d'usines intelligentes d'Italie pour répondre aux défis socioéconomiques de la région.

Les initiatives nationales se concentrent sur l'intégration des organismes de recherche, des universités et des entreprises, des startups aux groupes multinationaux. Parmi ces initiatives, nombreuses sont celles financées principalement par des budgets publics, mais le financement privé a également un rôle à jouer. Les initiatives de chaque pays adoptent une approche sur mesure pour la façon dont elles peuvent numériser l'industrie.

Les initiatives de chaque pays adoptent une approche sur mesure pour la façon dont elles peuvent numériser l'industrie.

Plattform Industrie 4.0 en Allemagne

L'Allemagne est un leader de l'Industrie 4.0, ce qui n'a rien de surprenant étant donné que c'est son gouvernement qui a défini le concept en 2012. L'Allemagne met l'accent sur l'augmentation de la numérisation et de la connectivité, l'amélioration des chaînes de valeur, le soutien de la recherche, la création d'un réseau de l'industrie et la normalisation. Si les technologies numériques et leur utilisation sont poursuivies de façon efficace, elles pourraient ajouter 82 milliards d'euros au PIB de l'Allemagne.

Le programme de l'Industrie 4.0 en Allemagne a reçu un financement de 200 millions d'euros par le ministère fédéral de l'Éducation et de la Recherche (BMBF) et le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (BMWi). Ce financement est complété par les contributions de soutien financier et en nature par les entreprises industrielles, ce qui démontre à quel point l'industrie et le gouvernement prennent l'Industrie 4.0 au sérieux.

En 2016, à l'occasion du CeBIT, le ministre allemand de l'Économie et de l'Énergie, Sigmar Gabriel, a présenté un programme en dix points pour l'Allemagne : la stratégie numérique pour 2025. Un an plus tard, le secteur des TIC allemand a indiqué une croissance actuelle et des prévisions de croissance impressionnantes. Une partie de cette stratégie a impliqué la création d'une Agence numérique nationale pour appuyer les efforts du gouvernement.

La Grande-Bretagne est une nation qui devrait bénéficier de l'Industrie 4.0. Ainsi, selon le rapport Made Smarter, commandé par le gouvernement britannique

Fabrication de grande valeur au Royaume-Uni

La Grande-Bretagne est une nation qui devrait bénéficier de l'Industrie 4.0. Ainsi, selon le rapport Made Smarter, commandé par le gouvernement britannique, son secteur manufacturier pourrait dégager 455 milliards de livres au cours des dix prochaines années.

La politique industrielle du Royaume-Uni comporte un investissement de 725 millions de livres pour encourager l'innovation. La Grande-Bretagne investit par ailleurs dans un nouveau système d'enseignement technique et un plan national de recyclage des travailleurs, afin d'améliorer les compétences de sa main d'œuvre.

Dans le cadre de son programme High Value Manufacturing Catapult (HVMC), le Royaume-Uni a créé sept centres de technologie et d'innovation. Ces centres travaillent avec des entreprises à travers le Royaume-Uni pour accélérer la conception et la commercialisation de technologies, afin de fournir un environnement ayant accès à des équipements et une expertise dans le domaine.

En trois ans, Innovate UK, l'agence nationale pour l'innovation, a investi plus de 200 millions de livres dans des technologies numériques transformatrices, telles que la fabrication additive, la robotique, l'analyse de données et l'intelligence artificielle (IA).

Produktion 2030 en Suède

En 2018, Forbes a nommé la Suède le pays présentant le meilleur environnement d'affaires du monde. L'indice global de la compétitivité durable a classé cette nation comme la plus compétitive du monde.

Le secteur de l'industrie et des services industriels représente 77 % du total des exportations, près de la moitié du PIB de la Suède.

Produktion 2030, l'initiative de la Suède en ce qui concerne l'Industrie 4.0, est pilotée et financée en grande partie par l'industrie, mais Vinnova, l'agence nationale suédoise pour les systèmes d'innovation, a déboursé 25 millions d'euros pendant la période de 2013 à 2018. Ce programme a financé plus de 30 projets, a travaillé avec plus de 150 entreprises et a mis en place un programme universitaire de troisième cycle.

La Suède est confrontée à des défis différents de ceux des autres nations. En effet, l'âge médian de sa main-d'œuvre industrielle est le plus élevé de toute l'Europe. La nation met donc l'accent sur le perfectionnement de sa main-d'œuvre existante, afin d'assurer sa préparation à l'Industrie 4.0. Produktion 2030 met fortement l'accent sur la formation, afin de fournir une main-d'œuvre compétente pour les besoins de l'industrie.

L'initiative concernant l'Industrie 4.0 est axée sur la création d'une communauté technologique qualifiée, afin d'améliorer le développement et l'adoption de nouvelles compétences. À l'échelle mondiale, les pays peuvent apprendre les uns des autres, tandis que chacun d'eux choisit sa propre voie pour l'Industrie 4.0.

Magazine

Articles pertinents

Retour en haut de la page
Retour en haut de la page
Fermer
Inscrivez-vous à notre liste de diffusionRecevez des mises à jour régulières

Rejoignez plus de 250 000 autres personnes et inscrivez-vous dès aujourd'hui à notre liste de diffusion.

Souscrire
[{ "site.code": "ca-fr", "general.cookie_message": "Nous utilisons des cookies pour garantir le bon fonctionnement et la sécurité de notre site web. En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous nous permettez de vous offrir la meilleure expérience possible.", "general.cookie_privacy": "EU Automation utilise des cookies", "general.cookie_policy": "Politique en matière de cookies", "general.cookie_dismiss": "Accepter tous les cookies" }]