la-technologie

août 26, 2020

3 min de lecture

L'intelligence artificielle fait régulièrement la une de l'actualité.
L'intelligence artificielle fait régulièrement la une de l'actualité.

Les trois étapes de l'intelligence artificielle

En 1637, le philosophe et scientifique français René Descartes prédisait, qu'un jour, les machines seraient capables de réfléchir et de prendre des décisions. Il a suggéré que certaines machines apprendraient à accomplir des tâches spécifiques et que d'autres pourraient s'adapter afin de remplir plusieurs rôles. Il a aussi affirmé qu'une machine ne pourrait pas utiliser de mots pour donner une réponse cohérence aux propos tenus en sa présence et qu'elle manquerait de capacités de raisonnement.

De nombreuses années plus tard, en 1950, ses concepts ont servi de base au test de Turing. Également appelé Jeu d'imitation, ce test mesure si une machine peut penser intelligemment, comme un être humain. Le terme « intelligence artificielle » a été inventé en 1955 par l'informaticien John McCarthy.

ELIZA

En 1966, des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont développé le premier chatbot, ELIZA. Utilisant un traitement du langage naturel, les chercheurs ont appris au robot à utiliser le langage humain plutôt qu'un code informatique. Contrairement à de nombreux chatbots modernes, ELIZA communiquait par écrit uniquement et ne pouvait pas apprendre de ses conversations. Malgré cela, elle a ouvert la voie aux chatbots d'aujourd'hui comme Siri et Alexa.

Utilisation des statistiques

En 1988, la conception du programme a cherché à déterminer la probabilité de divers résultats, plutôt que de fixer des règles. Des chercheurs d'IBM ont publié A Statistical Approach to Language Translation (Une approche statistique à la traduction du langage), qui introduisait les principes de probabilité. 

Le projet d'IBM impliquait la traduction de plus de deux millions de paires de phrases entre l'anglais et le français. Cela représentait un grand changement dans l'approche, nous rapprochant des méthodes d'apprentissage machine d'aujourd'hui.

Conduite autonome

En 2018, Waymo a lancé un service de taxi sans chauffeur à Phoenix, en Arizona — le premier service commercial de véhicules autonomes. Prédit pour la première fois en 1939 par General Motors, la technologie est maintenant en passe de se généraliser.

L'IA est essentielle à la conduite autonome — nous voulons que les véhicules conduisent comme les êtres humains, évitant les obstacles et réagissant aux autres véhicules sur la route. Cela signifie qu'ils doivent être capables de répondre aux situations imprévues et de se repérer parfaitement dans leur environnement. Les développeurs se tournent vers les réseaux neuronaux artificiels pour y parvenir, des systèmes informatiques conçus pour apprendre de la même manière qu'un humain.

L'intelligence artificielle a une histoire longue et riche, où certains des plus grands esprits se sont réunis pour développer une technologie destinée à des applications révolutionnaires.

Articles pertinents

[{ "site.code": "ca-fr", "general.cookie_message": "Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience utilisateur possible. En continuant à utiliser notre site web, vous consentez à l'utilisation de ces cookies.", "general.cookie_privacy": "Avis de confidentialité", "general.cookie_policy": "Politique en matière de cookies", "general.cookie_dismiss": "Accepter" }]
Fermer
Inscrivez-vous à notre liste de diffusionRecevez des mises à jour régulières

Rejoignez plus de 250 000 autres personnes et inscrivez-vous dès aujourd'hui à notre liste de diffusion.

Souscrire