la-technologie

juin 23, 2020

5 min de lecture

La reconnaissance vocale et le secteur manufacturier
La reconnaissance vocale et le secteur manufacturier

IHM ou bornes : à l'avenir plus personne ne tapera sur un clavier

Il y a quelques années, les bornes libre-service relevaient de la plus pure imagination. Aujourd'hui, prendre des produits et les payer sans interagir avec personne est une activité qui fait partie du quotidien. Désormais, des sociétés telles que McDonald's vont plus loin et investissent dans des technologies basées sur la voix pour accélérer encore davantage l'expérience du client.

Dans bon nombre de boutiques, aéroports et autres entreprises du secteur hôtelier et de la distribution, les clients peuvent facilement éviter le contact avec le réceptionniste ou le vendeur. Les bornes libre-service permettent aux clients de simplement taper leur demande, présenter leur carte et s'en aller. En 2018, le marché du libre-service était évalué à 24,06 milliards de dollars US et il devrait atteindre 58,41 milliards de dollars US d'ici la fin 2024, soit une augmentation annuelle de 16,43 %.

McDonald’s a déjà pris une longueur d'avance sur ses concurrents en mettant en œuvre des bornes de vente plus sophistiquées et en équipant son service drive d'une intelligence artificielle complexe. La chaîne de restauration rapide mondiale a récemment fait l'acquisition de Apprente, une start-up spécialisée dans la technologie de conversation basée sur la voix. Tout comme Siri et Alexa, les clients s'adressent à une voix automatisée qui prend leur commande, permettant à l'entreprise de réduire les longues files d'attente et servir plus de clients sans y consacrer plus de ressources. 

Les bornes sont-elles utilisées dans le domaine de la fabrication ?

Actuellement, les bornes sont utilisées exclusivement dans le commerce, car elles sont conçues pour faciliter et accélérer l'expérience du client. 

Dans le domaine de la fabrication, les machines libre-service peuvent sembler inutiles, car les ingénieurs ont des besoins très divers. Les ingénieurs préfèrent utiliser des systèmes d'interfaces homme-machine (IHM) dotées d'écrans tactiles interactifs qui permettent aux opérateurs industriels et aux supérieurs hiérarchiques de contrôler les différents processus industriels dans une usine. Le tableau de bord fournit des informations sur la performance, les fonctions actives et d'autres mesures pour aider les ingénieurs à surveiller la productivité.

ATHENA est l'avenir des systèmes IHM

Dans le secteur manufacturier, les IHM font déjà preuve d'une grande efficacité. Toutefois, la mise en œuvre de capteurs de pointe similaires à ceux dans lesquels McDonald's investit, faciliterait le travail des opérateurs. Au lieu de taper sur un clavier, les ingénieurs pourraient poser des questions sans avoir besoin de retirer leurs gants, ce qui parfois ralentit le processus de production, car l'écran tactile ne peut pas enregistrer l'utilisateur.

La start-up, iTSpeeX investit dans la technologie de la reconnaissance vocale pour changer la manière dont les ingénieurs interagissent avec les IHM. ATHENA est la première technologie universelle d'assistance vocale spécialement conçue pour la fabrication. 

« En développant ATHENA, iTSpeeX a souhaité permettre aux fabricants de maintenir leur engagement envers les mécaniciens », a expliqué Dan Bagley, architecte en chef chez iTSpeeX. « ATHENA est représentatif du type d'innovation dont notre industrie a besoin pour attirer de nouvelles générations de mécaniciens et d'ouvrir la porte d'un avenir prometteur au secteur manufacturier. »

ATHENA permettra aux opérateurs d'interagir avec des machines-outils à l'aide de simples commandes vocales. La technologie possède également des capacités intégrées permettant de commander la machine, demander des rapports de statut, calculer des mesures clés et former les opérateurs à un grand nombre de processus et d'activités. Les ingénieurs peuvent utiliser ces informations pour améliorer la productivité, surveiller l'état des machines et planifier des opérations de maintenance dès que des problèmes sont détectés par l'interface.

Grâce à des systèmes de reconnaissance vocale comme ATHENA, l'utilisation des IHM pourrait être aussi simple que l'achat d'un cheeseburger chez McDonald's. Investir dans des technologies vocales pourrait améliorer la manière dont les ingénieurs interagissent avec les IHM, rendant le travail des ingénieurs plus facile, plus rapide et plus efficace.

Articles pertinents

Retour en haut de la page
Retour en haut de la page
Fermer
Inscrivez-vous à notre liste de diffusionRecevez des mises à jour régulières

Rejoignez plus de 250 000 autres personnes et inscrivez-vous dès aujourd'hui à notre liste de diffusion.

Souscrire
[{ "site.code": "ca-fr", "general.cookie_message": "Nous utilisons des cookies pour garantir le bon fonctionnement et la sécurité de notre site web. En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous nous permettez de vous offrir la meilleure expérience possible.", "general.cookie_privacy": "EU Automation utilise des cookies", "general.cookie_policy": "Politique en matière de cookies", "general.cookie_dismiss": "Accepter tous les cookies" }]