novembre 02, 2020

5 min de lecture

Comment utiliser l'intelligence artificielle pour renforcer votre cybersécurité
Comment utiliser l'intelligence artificielle pour renforcer votre cybersécurité

Comment l'intelligence artificielle modifie la cybersécurité

Le fait d'être en contact avec une personne enrhumée augmente vos risques de tomber malade. De la même façon, les entreprises qui intègrent davantage de connectivité dans leur système offrent plus d'opportunités aux cybercriminels d'y introduire des virus.

Même si des mesures de prévention extrêmement efficaces sont mises en place, les cybercriminels essaieront toujours de les contourner. Il est peu probable que nous réussissions à totalement éradiquer les cybermenaces, car les pirates informatiques sont intelligents et obstinés : ils recherchent en permanence de nouveaux moyens de percer les défenses d'une entreprise.

On se souvient tous de WannaCry, l'attaque par rançongiciel qui a conduit à l'annulation de plus de 20 000 rendez-vous et de milliers d'opérations chirurgicales. Cette attaque, qui a paralysé une partie si vitale des infrastructures, a mis toutes les entreprises britanniques en état d'alerte, chacune craignant d'être la prochaine victime. Et pour aggraver la situation, les compétences des cybercriminels et les technologies qu'ils utilisent progressent, augmentant ainsi la menace qu'ils représentent.

Aujourd'hui, les outils de protection contre les logiciels malveillants utilisent des signatures pour détecter le code malveillant, mais cela ne fonctionne que pour les logiciels malveillants auxquels ils ont déjà été exposés. En raison de l'évolution constante des techniques de piratage, nous avons besoin d'une méthode qui puisse détecter des logiciels malveillants inédits. L'IA pourrait être la solution.

Comment l'IA peut-elle aider ?

Seules les défenses utilisant l'IA la plus récente peuvent rester à jour face à l'évolution constante des menaces posées par les cybercriminels. Les solutions d'IA reposent sur trois principes fondamentaux : l'apprentissage, le raisonnement et l'augmentation.

Tout d'abord, l'IA apprend en consommant des milliards de données provenant de sources structurées et non structurées. Grâce aux techniques d'apprentissage machine et d'apprentissage profond, l'IA améliore ses connaissances pour comprendre les menaces en matière de cybersécurité et de cyber-risques.

Deuxièmement, elle rassemble des informations et utilise le raisonnement pour identifier les relations entre les menaces, comme les fichiers malveillants, les adresses IP suspectes ou les menaces internes. Cette analyse prend quelques minutes, voire quelques secondes, ce qui permet aux spécialistes de la cybersécurité de réagir considérablement plus vite.

Enfin, l'IA élimine les tâches de recherche chronophages et produit une analyse corrective approfondie des risques, réduisant ainsi le temps que les analystes en cybersécurité passent à prendre des décisions critiques et à mettre en œuvre une réponse adaptée.

Qui est le plus vulnérable ?

Les fabricants sont davantage sujets aux cyberattaques, car les anciennes attaques, comme Heartbleed et Shellshock, peuvent toujours être utilisées contre eux, ce qui signifie que le nombre de menaces a augmenté.

Les vulnérabilités importantes de la bibliothèque de logiciels de chiffrement OpenSSL permettent aux cybercriminels d'intercepter des messages et de voler des données directement auprès des utilisateurs. Les ordinateurs industriels n'étant pas mis à jour régulièrement, ni remplacés au même rythme que ceux du grand public, certains utilisent toujours le logiciel OpenSSL original. Une version fixe du programme a depuis été publiée. Elle permet aux fabricants d'éviter ce type d'attaque en mettant simplement à jour leur système.

En mars 2019, le producteur d'aluminium Norsk Hydro, basé à Oslo en Norvège, a été victime d'une cyberattaque mondiale qui a coûté à l'entreprise 52 millions de dollars. L'attaque a été si grave que de nombreuses usines de la société ont dû se résoudre à utiliser des stylos et du papier. Plus de 35 000 employés répartis sur 170 usines dans le monde ont été livrés à eux-mêmes lorsque la cyberattaque a paralysé la production.

Ne vous méprenez pas, il n'existe pas de solution miracle quand on parle de cybersécurité. L'IA ne va pas empêcher toutes les cyberattaques, mais elle peut considérablement renforcer les défenses contre les criminels et rendre plus sûr l'environnement connecté de l'Industrie 4.0.

Retour en haut de la page
Retour en haut de la page
Fermer
Inscrivez-vous à notre liste de diffusionRecevez des mises à jour régulières

Rejoignez plus de 250 000 autres personnes et inscrivez-vous dès aujourd'hui à notre liste de diffusion.

Souscrire
[{ "site.code": "ca-fr", "general.cookie_message": "Nous utilisons des cookies pour garantir le bon fonctionnement et la sécurité de notre site web. En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous nous permettez de vous offrir la meilleure expérience possible.", "general.cookie_privacy": "EU Automation utilise des cookies", "general.cookie_policy": "Politique en matière de cookies", "general.cookie_dismiss": "Accepter tous les cookies" }]