la-technologie

octobre 24, 2018

5 min de lecture

Améliorer la productivité grâce à la reconnaissance faciale

Améliorer la productivité grâce à la reconnaissance faciale

En 2018, Facebook a fait l’objet d’un recours collectif concernant l’utilisation de la technologie de reconnaissance faciale. Cette poursuite a allégué que Facebook avait recueilli des informations biométriques sans le consentement explicite des utilisateurs. La technologie a rapidement rattrapé la capacité humaine à reconnaître des visages et est parvenue à un stade où la reconnaissance faciale pourrait améliorer la sécurité industrielle.
La reconnaissance faciale est similaire à d’autres formes d’identification biométrique, telles que l’utilisation de la voix, de l’iris ou de l’empreinte digitale d’une personne pour l’identifier. Un ordinateur analyse une photo ou une vidéo et y recherche un ensemble spécifique de marqueurs, décidant ainsi s’il y a correspondance. Comparer les traits d’un visage de cette manière revient à comparer les lignes dans une empreinte digitale, mais de manière bien plus avancée. Si le programme trouve un certain seuil de similitude entre la photo et le visage, une correspondance est déclarée.

 La reconnaissance faciale fonctionne déjà bien pour des tâches simples, telles que la recherche de visages particuliers sur une photo, mais il est en réalité beaucoup plus difficile d’identifier une correspondance inconnue. Si nous réussissons à surmonter cette difficulté, la technologie pourra être utilisée pour améliorer considérablement la sûreté et la sécurité dans l’usine en identifiant les hackers potentiels s’ils entrent dans l’usine.

 Amélioration de la sécurité

L’industrie manufacturière pourrait utiliser la reconnaissance faciale pour savoir où se trouvent les employés dans l’usine, assurant ainsi leur sécurité en cas d’urgence.

 Les méthodes de suivi des employés les plus couramment utilisées, telles que les cartes magnétiques, sont non seulement faciles à contourner, mais n’offrent pas le niveau de sécurité requis lors de l’accès aux zones classées à risque.

 La reconnaissance faciale pourrait garantir que les employés travaillant sur des postes spécifiques ont reçu la formation nécessaire pour utiliser une machine. Si le système reconnaît que l’identité de l’employé ne correspond pas au registre de formation, le responsable de l’usine peut être averti et un autre membre du personnel désigné pour s’acquitter de la tâche à sa place.

 Sécurité sur le site

Les directeurs d’usine peuvent également utiliser la reconnaissance faciale pour gérer la sécurité sur le site. Les cartes d’accès peuvent être volées par des tiers et, sans technologie de reconnaissance faciale, du personnel non autorisé pourrait accéder aux informations confidentielles du site.

La reconnaissance faciale permet d’identifier toute personne entrant dans une usine de fabrication et peut garantir l’accès aux seules personnes autorisées.

 Par le passé, certaines des plus grandes organisations au monde, y compris le ministère de la Défense, ont été victimes d’infractions de sécurité causées par l’utilisation de clés USB non autorisées. Encore aujourd’hui, la majorité des problèmes de cybersécurité sont causés par des clés USB, généralement après leur introduction dans une machine par une personne non autorisée.

 Une fois que le hacker a accès au système informatique, il peut facilement s’introduire dans les équipements en fonctionnement, tels que des PC industriels, des interfaces homme-machine et des automates programmables industriels. En effet, ils sont généralement tous connectés sur le même réseau. S’assurer que les personnes susceptibles de mener de telles activités n’ont pas accès à l’équipement est une étape cruciale pour la sécurité de l’usine.

 Pour tirer une leçon de l’expérience de Facebook, nous suggérons que les directeurs d’usine obtiennent une autorisation avant de collecter et de stocker des données faciales. Une fois le consentement obtenu, la reconnaissance faciale pourrait constituer le moyen idéal pour les directeurs d’usine d’améliorer leurs opérations et de réduire les infractions à la cybersécurité.

Articles pertinents

Retour en haut de la page
Retour en haut de la page
Fermer
Inscrivez-vous à notre liste de diffusionRecevez des mises à jour régulières

Rejoignez plus de 250 000 autres personnes et inscrivez-vous dès aujourd'hui à notre liste de diffusion.

Souscrire
[{ "site.code": "ca-fr", "general.cookie_message": "Nous utilisons des cookies pour garantir le bon fonctionnement et la sécurité de notre site web. En cliquant sur « Accepter tous les cookies », vous nous permettez de vous offrir la meilleure expérience possible.", "general.cookie_privacy": "EU Automation utilise des cookies", "general.cookie_policy": "Politique en matière de cookies", "general.cookie_dismiss": "Accepter tous les cookies" }]