EU Automation

Interview

1 min de lecture

Richard Thompson
Nous pensons que les panneaux d'aluminium-composites d'Alvant remplaceront bientôt les composites traditionnels à base de carbone en raison de leurs propriétés écologiques, leur plage de fonctionnement thermique et leur tolérance à la fatigue et aux dommages dans diverses applications.
Richard ThompsonAlvant

Pouvez-vous me présenter rapidement Alvant et la manière dont la société a été créée ?

Thompson... Alvant conçoit, développe et fabrique des matériaux avancés sur mesure, notamment des panneaux d'aluminium-composite (AMC), pour des secteurs tels que le transport, la défense et l'énergie.

Depuis 2003, nous avons étudié le potentiel du formage sous pression à l'état liquide (LPF) pour développer des matériaux avancés durables et présentant une meilleure performance du produit. Notre formage avancé sous pression à l'état liquide a, par la suite, remplacé ce procédé. Il s'agit d'un procédé qui combine l'aluminium avec un matériau secondaire haute performance, tel que les fibres d'alumine. Le produit final est un matériau AMC haute performance utilisé dans des applications pour lesquelles les métaux conventionnels limiteraient les performances du produit.

Près de 10 années plus tard, notre équipe compte désormais 19 personnes, avec une expériences dans différentes industries telles que l'aérospatiale, l'automobile et la science des matériaux pour garantir la production des meilleurs matériaux pour nos clients.

Quels sont les principaux produits ou services proposés par la société ?

Thompson... Nos AMC correspondent à une famille de matériaux dont les spécifications peuvent être personnalisées pour s'adapter à diverses applications. Nous possédons une expertise particulière dans le développement d'AMC renforcés de fibres continues, des mousses d'aluminium légères et d'AMC renforcés en particules. Ces matériaux sont une bonne alternative aux matériaux composites en carbone, au titane et à l'acier en raison de leur plus grande résistance, de leur rigidité plus élevée, de leur poids plus faible, de leur meilleure résistance à l'usure et de leurs coefficients de conductivité thermique et électrique personnalisables. L'aluminium est également facilement disponible et recyclable et peut être une très bonne alternative durable aux métaux habituellement utilisés.

Nous classons nos AMC en quatre familles : AlXal, ParXal, AerXal et CorXal. Chaque matériau possède différentes propriétés, par exemple l'AIXal est notre matériau le plus résistant, l'AerXal est le meilleur matériau pour produire des composants légers et le CorXal est un AMC à phases multiples avec une rigidité très élevée et une densité très faible, dont le concept est similaire à un matériau sandwich composé de deux feuilles et d'un cœur léger au centre. 

L'aérospatiale et l'automobile sont les deux principaux secteurs qui utilisent actuellement nos matériaux en raison de leur résistance et de leur flexibilité. Les entreprises peuvent également utiliser nos matériaux pour fabriquer des produits robustes tels que des appareils mobiles, des prothèses biomécaniques et des fauteuils roulants.

Quel est le plus grand défi que la société est parvenue à surmonter ?

Thompson... Les fibres de carbone et de verre ont toujours été les matériaux les plus populaires pour produire des composites. Alors, quand nous avons commencé à développer et améliorer les AMC, nous avons dû démontrer les avantages que présentait l'utilisation d'un matériau qui n'est pas souvent associé aux applications de haute technologie. 

Dans un premier temps nous avons eu des difficultés à maîtriser les réactions métallurgiques et chimiques, les températures et les pressions requises pour associer l'aluminium aux autres matériaux. Finalement, nous avons réussi à développer un processus reproductible pour permettre d'accroître les opérations et l'expérience a aidé nos ingénieurs à mieux comprendre les capacités des AMC et à développer de meilleurs matériaux pour nos clients.

Quelle est la principale innovation que vous apportez au marché ?

Thompson... Alvant a été fondée car de nombreuses industries recherchaient des alternatives aux matériaux composites traditionnels dont le rapport résistance/poids, la tolérance à la fatigue et aux dommages et la capacité opérationnelle thermique requis pour les applications de haute performance telles que trains d'atterrissage des avions, étaient insuffisants. 

Les ingénieurs en aérospatiale peuvent utiliser nos matériaux à base d'aluminium pour élaborer les mêmes trains d'atterrissages qui sont 40 % plus légers que leurs homologues en titane et également plus durables et recyclables.

Comment ces matériaux font-ils le lien avec l'usage croissant de l'automatisation ?

Thompson... Les industries avec lesquelles nous travaillons, telles que le transport, la défense et l'énergie recherchent sans cesse des moyens de développer des technologies plus intelligentes et plus rapides.

Prenons par exemple la technologie de la préhension. Équiper un robot industriel avec un outil d'extrémité de bras plus léger et plus stable permet aux fabricants d'augmenter la vitesse des applications de type « pick and place » en réduisant le poids sans compromettre la précision ou la reproductibilité. La résistance accrue à l'usure permet également de réduire les coûts de maintenance et la durée d'indisponibilité.

Nous pensons que les panneaux d'aluminium-composites d'Alvant remplaceront bientôt les composites traditionnels à base de carbone en raison de leurs propriétés écologiques, leur plage de fonctionnement thermique et leur tolérance à la fatigue et aux dommages dans diverses applications.

Plus d'interviews

[{ "site.code": "be", "general.cookie_message": "Ce site utilise des cookies pour vous assurer d'obtenir la meilleure expérience sur notre site.", "general.cookie_learnmore": "Plus d'informations", "general.cookie_dismiss": "Je l'ai!" }]