EU Automation

la-technologie

septembre 09, 2020

3 min de lecture

les trois régions du monde en tête de la robotique
les trois régions du monde en tête de la robotique

Les meilleures régions du monde pour les robots

Des robots fantastiques et où les trouver

L'étude « Robots at Work » (Les robots au travail), publiée dans la Review of Economics and Statistics, a analysé les contributions économiques des robots industriels modernes. Les résultats suggèrent que les robots augmentent la productivité tout en abaissant les coûts de production. Cependant, à l'heure actuelle, seules quelques économies portent réellement les fruits de l'automatisation. 

Selon le rapport 2018 sur la robotique mondiale publiée par la Fédération Internationale de Robotique (IFR), cinq marchés sont à l'origine de 73 % des ventes de robots en 2017 : la Chine, le Japon, la République de Corée, les États-Unis et l'Allemagne. Pourquoi ces pays dominent-ils si largement le domaine de la robotique ? 

Tirer des leçons des leaders

En 2017, la Chine détenait 36 % du marché mondial de la robotique. C'est en partie grâce au plan « Made in China 2025 », une initiative visant à relancer son secteur manufacturier. Made in China 2025 vise à mettre à niveau le secteur manufacturier, mais l'un de ses principaux objectifs se concentre sur les machines-outils automatisées et la robotique. On peut affirmer que c'est une priorité majeure : la Chine génère un volume de ventes plus important que l'Europe et les Amériques combinées.

Le Japon est un autre pays qui achète de grandes quantités de robots ; il possède la main-d'œuvre la plus âgée du monde (12 % de la population a plus de 65 ans). Pour y faire face, le pays accueille favorablement le développement industriel, afin de réduire la pression exercée sur sa main-d'œuvre. La « Révolution robotique » a été lancée parallèlement à un plan quinquennal visant à renforcer les capacités du Japon en matière de robotique et ouvrir la voie à une nouvelle ère de l'automatisation.

L'Allemagne, le pays derrière l'initiative Industrie 4.0, dispose de la troisième plus haute densité de robots dans le monde. Elle a depuis annoncé « Hightech-Strategie 2025 » (la stratégie 2025 pour les hautes technologies), axée sur les innovations de pointe, avec un programme de recherche de plusieurs milliards d'euros. L'objectif est de convertir plus rapidement des idées en produits ou en services innovants, afin de contribuer à la prospérité économique et à l'amélioration de la qualité de la vie.

Bien que l'étude Robots at Work ait révélé une productivité améliorée après une utilisation accrue de la robotique sur le lieu de travail, il reste encore des obstacles à surmonter sur la route menant à l'Industrie 4.0. En observant les leaders du domaine, les autres pays peuvent apprendre comment mettre au mieux en œuvre des technologies nouvelles et innovantes.

Articles pertinents

[{ "site.code": "be", "general.cookie_message": "Ce site utilise des cookies pour vous assurer d'obtenir la meilleure expérience sur notre site.", "general.cookie_learnmore": "Plus d'informations", "general.cookie_dismiss": "Je l'ai!" }]